Alumni le réseau - Groupe Sup de Co la Rochelle
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Interview de Vincent Breuil, diplômé ESC 1992

Publique

-

17/07/2017

 
Vincent, j’aimerai revenir sur ton parcours au sein de Sup de Co. Quelle formation et quels stages as-tu fait au cours de tes études ici ?

J’ai intégré la formation ESC. Au cours de mes 3 ans à Sup de Co, j’ai effectué un premier stage ouvrier chez Potain Poclain puis un stage au Maroc dans une entreprise qui vendait des articles en cuir. J’ai terminé mon cursus en effectuant mon stage de fin d’études chez Alstom, dans une grande usine de la division transport à Mâcon et en mettant en place une méthode de gestion par les activités.
 

Pourquoi as-tu choisi ces stages ?

A vrai dire, mon parcours n’était pas réellement construit et était plutôt opportuniste. Ce n’est pas toujours évident de trouver un stage et j‘ai profité des occasions qui se présentaient. Je n’ai pas le souvenir d’avoir eu un réel accompagnement au sein de l’école pour trouver un stage. Il faut dire qu’on faisait aussi partie de la 2ème promotion de l’école… Et au contraire, je trouve que cela nous a permis d’apprendre à effectuer les tâches par nous-même. Cela rejoint bien d’ailleurs le côté entrepreneurial que l’on connait de l’école.
 

Et après l’école, quelles expériences professionnelles as-tu eu ?

Depuis que j’ai quitté l’école j’ai eu de nombreux postes et j’ai surtout été très mobile.
J’ai effectué dans un premier temps mon service militaire dans une coopération grâce à mon stage de fin d’études réalisé chez Alstom. Je suis resté 2 ans chez Alcatel à Manchester, au Royaume-Uni, qui appartient au même groupe que Alstom.

En 1994, je suis ensuite rentré en France et j’ai trouvé un poste chez Alcatel mais cette fois-ci en Hongrie où je suis devenu directeur financier d’une des 4 concessions téléphoniques.

4 ans après, j’ai pris la direction financière d’une entreprise américaine, Informix qui propose des offres de systèmes de gestion de bases de données relationnelles. J’ai travaillé dans cette entreprise en France et aux Etats-Unis.

Je suis ensuite parti à Vienne avant de revenir définitivement en France en 2002. Depuis que je suis revenu j’ai travaillé pour Hyperion et pour différentes entreprises dans le management de transition. J’ai travaillé indépendamment pendant 5/6 ans avant d’intégrer en 2012 Nexway où je travaille actuellement. Dans cette entreprise je suis passée de CFO (Chief Financial Officer - directeur financier) à COO (Chief Operating Officer - directeur de l’exploitation).
 

Que t’ont apportées ces expériences ?

Ces expériences m’ont permis de gagner en autonomie et d’apprendre à prendre des risques.

Pour décrocher mon poste en Hongrie par exemple, j’ai décidé de prendre un billet d’avion dans le but d’obtenir un entretien. Et finalement cela a payé ! Cette expérience a été extrêmement enrichissante et a été un véritable challenge, d’une part par le poste de directeur financier alors que j’étais très jeune mais aussi par le contexte dans lequel je travaillais. Je suis arrivé 5 ans après la chute du mur. J’ai dû en plus apprendre à 26 ans à m’occuper d’une équipe de 17 personnes avec des personnes qui étaient pour la plupart plus âgées que moi et qui ne parlaient ni français, ni anglais, ni allemand.


Quels conseils donnerais-tu à nos jeunes diplômés ?

J’aurai 3 conseils importants à leur donner qui se rapprochent d’ailleurs des valeurs de l’école. Dans un premier temps je leur conseille de rester humble. Ensuite il faut s’engager dans le travail et continuer d’être curieux, d’avoir envie de découvrir d’autres choses et d’avoir le courage de le faire car c’est très enrichissant. Enfin, il ne faut surtout pas oublier les « hommes ».
 
 

575 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Publique

Vincent Richeux, Peintre contemporain- Vince Art Factory

MB

Michèle BENETON

02 août

Publique

Le Mary Lili : deux alumni ouvrent leur bar à cocktails à La Rochelle !

MB

Michèle BENETON

19 juillet

Publique

Vendée Cœur : soutenez la lutte contre la mucoviscidose

MB

Michèle BENETON

12 juin